La qualité de l'eau potable, l'eau qui coule à notre robinet

Eau robinet

 
Dans l'eau du robinet, le chlore est indispensable pour maintenir un bon état sanitaire de l'eau qui circule dans les canalisations, les conduites d'un réseau vétuste, ne pouvant être nettoyées et pouvant contaminer l'eau potable. Le chlore élimine les éléments pathogènes, les microbes et des bactéries qui peuvent entraîner des risques sanitaires. Ces éléments sont tout à fait indésirables. Notre réseau d'eau potable est régulièrement contrôlé par des analyses.
 
Les stations de traitement des eaux vont traiter les eaux usées,  elles ont un devoir d'assainissement pour que la distribution de l'eau soit saine, mais elle reste contaminée par ce qu'on appelle un cocktail d'hormones/médicaments

 

 

Quelles sont les principales substances chimiques entraînant les pollutions de l'eau ?

Arsenic (existe à l'origine naturelle), des résidus de médicaments et d'hormones,des escherichia-coli ou simplement coli (matières fécales), du radon (radioactivité), des métaux lourds, des matières organiques, des germes pathogènes, des sels d'aluminium, du fluor, des composés organo-chlorés, de nombreuses substances chimiques, plus de 100 000 molécules chimiques ont été créées depuis quelques années par les différentes industries et une partie de ces molécules finit dans les cours d'eau et au robinet, cela pourrait contribuer à certaines maladies chroniques, allergies, cancer..

 
 
L'eau de Paris serait plus chlorée depuis quelques temps à cause des alertes attentat. On a retrouvé une quantité de tritium largement en-dessous du seuil de 100 Bq par litre fixé par les autorités sanitaires.
 
L'ozone peut être utilisé pour différents objectifs dans les systèmes de traitement de l'eau, pour la pré-oxydation avec un filtre à charbon actif.

 
Une étude réalisée par l'Institut de veille sanitaire publiée le 29 avril 2013 a montré que les français présentent un niveau d'imprégnation par les
pesticides les plus élevés par rapport à ceux relevés dans des pays comparables. Cette contamination nécessite des contrôles sanitaires avec des limites de qualité.
 
L'eau distribuée au robinet est de bonne qualité en France si on prend comme critères d'évaluation les normes réglementaires. Cependant les personnes malades du cancer ou autres maladies doivent bénéficier d'une eau potable de qualité irréprochable au nom du principe de précaution,l'eau destinée à la consommation humaine doit être irréprochable avec une bonne qualité bactériologique.....la santé humaine doit rester au premier plan des actions.....
 
Beaucoup d'études établissent des liens entre cancer et polluants de l'eau. La qualité de l'eau potable varie selon les régions et les périodes de l'année.
 

L'état des eaux de boisson en France :

L'eau du robinet fait l'objet de nombreux contrôles sanitaires : 56 paramètres microbiologiques et physico-chimiques sont surveillés de façon régulière. Toutefois plusieurs pesticides et résidus de médicaments ne font pas l'objet de contrôles sanitaires systèmatiques.les règles de sécurité sanitaire sont strictes, des prélèvements, des analyses de l'eau sont faites régulièrement.

En ce qui concerne la qualité des ressources en eau brute : pour les 285 échantillons d'eau brute analysée, 1/3 était des eaux produites à partir d'eaux d'origine superficielle et 2/3 des eaux produites à partir d'eaux d'origine souterraine.
 
Environ 35 % des eaux brutes superficielles et 70 % des eaux brutes souterraines ne renferment pas de molécule à des teneurs supérieures à la limite de quantification.
 
Qu'en est il des eaux minérales ou l'eau de source ? et qu'en est-il des eaux en bouteille plastique ?
 
Chaque individu ingérerait en moyenne 5 grammes de plastique chaque semaine, soit le poids d'une carte de crédit, selon un rapport commandé par le WWF.
 
Pour les nourrissons l'eau Mont Roucous est souvent recommandée, et si on regarde la revue de 60 MILLIONS de CONSOMMATEURS (n°481 AVRIL 2013), on observe que dans cette bouteille on retrouve des molécules d'un médicament le Tamoxifene !
 
Les poissons dans les rivières, dont les truites, sont affectées par les perturbateurs endocriniens suite aux échantillons prélevés.

 
Il existe différents procédés pour le traitement de l'eau qui est devenu indispensable afin de pouvoir boire de l'eau saine à notre robinet.
Le charbon actif est un excellent média pour piéger les pollutions de l'eau.
 
Selon UFC, une étude a été faite sur l'eau filtrée avec les carafes, et on retrouve des sels d'argent dans l'eau, alors que les analyses initiales montrent qu'il n'y a pas d'argent dans l'eau du robinet.

 
L'eau du robinet possèdes des sels minéraux : du calcium et du magnésium. Le prix de l'eau au robinet est 200 à 300 fois moins
cher que l'eau en bouteilles plastique.
 
 

Et les adoucisseurs d'eau ?

Lorsque nous recevons notre facture d'eau, nous savons combien de litres ou m3 d'eau on a consommé.

Cette facture est accompagnée d'une information venant de l 'ARS ou l'agence régionale de santé qui dit :
 
"Il faut réserver les traitements complémentaires tels les adoucisseurs, au seul réseau de production d'eau chaude sanitaire, 
Ils sont sans intérêt sur le réseau d'eau froide utilisé pour la consommation. Ils peuvent en effet accélérer
la dissolution des métaux des conduites ou devenir des foyers de développement microbien lorsque leur entretien est mal assuré".
 
Les rejets d'eau sont acides et peuvent créer des trous dans les canalisations qui sont provoqués la corrosion. L'eau douce veut dire l'eau adoucie en fonction de la dureté de l'eau. C'est un échange d'ions avec du chlorure de sodium qui vont piéger les minéraux.

 
Si on veut consommer l'eau de pluie il faut faire des analyses pour connaitre sa qualité, voir le PH afin de contrôler si l'eau n'est pas trop acide.
L'eau de pluie est très peu minéralisée. Faire des analyses pour connaitre sa potabilité.
 
Du point de prélèvement jusqu'au robinet de la personne, le service d'eau potable comporte trois grandes étages : le captage, la potabilisation et la 
distribution d'une eau potable conforme aux normes de qualité fixées par les autorités sanitaires.